(article) Rénover un meuble : les 10 commandements

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

(article) Rénover un meuble : les 10 commandements

Message par coeurducaire le Mer 4 Fév - 20:43

Difficile de recenser les différentes techniques de restauration et de décoration d'un meuble de manière exhaustive. Voici 10 règles de base pour vous guider dans vos premières réalisations et vous éviter quelques faux-pas.


Par décaper tes meubles tu commenceras

Commencez par décirer ou décaper votre meuble, pour le remettre à l'état brut, et pouvoir le rhabiller, ensuite. S'il est vernis ou ciré, il faut ainsi le poncer, à l'aide de papier de verre à gros grain, voire à la ponceuse électrique s'il est volumineux. En revanche, si votre meuble est peint, un simple ponçage ne suffira pas : il faudra bien le décaper. Pour cela, procurez-vous un décapant universel ou spécial bois. Appliquez le produit au pinceau, attendez qu'il agisse puis éliminez les morceaux de peinture au grattoir. Pour finir, passez un chiffon pour éliminer les petits débris.



Les fentes et les trous tu reboucheras

Si le ponçage a éliminé les aspérités, il vous faut maintenant recoller les morceaux qui se sont éventuellement détachés (à la colle à bois), combler les parties manquantes et reboucher les fentes, en surface. Pour cela, choisissez le bon produit. Si vous souhaitez combler des trous, utilisez de la pâte à bois. Appliquez-la à la spatule et, une fois sèche, n'oubliez pas de poncer l'excédent pour avoir une surface bien plane (suivez bien les instructions pour connaître les temps de séchage à respecter). En revanche, si vous devez reconstituer des parties manquantes, choisissez du mastic à bois. Plus consistant à l'application, il s'utilise exactement comme la pâte à bois.



Deux couches toujours tu passeras

La règle est immuable : que vous passiez une teinte, de la peinture ou du vernis, ne vous contentez pas d'une seule couche ! Même si, à œil nu, le résultat vous paraît satisfaisant, passez toujours une seconde couche qui rendra votre meuble plus beau et surtout plus résistant sur la durée.



L'égrenage tu ne négligeras pas


Entre deux couches de peinture ou de vernis, pensez toujours à égrener légèrement. Cela consiste à poncer doucement avec un papier abrasif au grain fin. Attention, il ne faut pas frotter trop fort, au risque de rayer la peinture ou le vernis. L'objectif est de lisser les petites bulles que l'on crée lorsque l'on passe la première couche au pinceau. Résultat : la deuxième couche adhère bien et le fini est parfait.



Pour blanchir un meuble, la céruse tu utiliseras


A la mode, la céruse permet, en un tour de main, de blanchir et de donner un aspect vieilli à vos meubles. Elle contient en fait des pigments qui font ressortir les veines du bois, en les blanchissant. Si la céruse peut aussi être teintée, elle ne convient pas à tous les types de bois : ceux à larges pores, comme le chêne ou le châtaignier, s'y prêtent mieux que les essences exotiques. Facile d'utilisation, elle s'applique au pinceau ou au chiffon après avoir frotté le support avec une brosse d'acier, toujours dans le sens des veines du bois. Une opération qui accentue ces veines et qui permet à la céruse de mieux pénétrer. Pour finir, il vous suffit d'enlever le surplus de produit, en surface, à l'aide d'un chiffon. Côté budget, la céruse reste une option très raisonnable : comptez entre 10 et 15 euros le pot couvrant 10 à 12 m² de surface.



Des tiroirs tu te méfieras


Votre vieille commode sera sans doute magnifique une fois restaurée, mais faites bien attention aux tiroirs ! Avant de les vernir ou de les peindre, pensez à bien les poncer. Cela permettra de faire du jeu et compensera l'épaisseur supplémentaire créée par la peinture. Si cela n'a pas suffi, poncez à nouveau après application, au niveau des glissières. Cela devrait vous éviter bien des mauvaises surprises !



A traiter ton meuble tu penseras


Rares sont les meubles anciens qui sont épargnés par les attaques de parasites. Pour y remédier, une fois votre meuble remis à l'état brut, traitez-le avec un produit spécifique, de type Xylophène. Comptez 10 à 15 euros le flacon d'un litre, qui vous permettra de traiter de 3 à 5 m². N'hésitez pas à verser le produit jusqu'à saturation, c'est-à-dire jusqu'à ce que le bois n'en absorbe plus, pour qu'il pénètre en profondeur. Un traitement de fond que tous les pros vous conseilleront, ne serait-ce qu'à titre préventif.



A teinter le bois tu t'appliqueras


Si vous souhaitez conserver l'aspect bois de votre meuble, vous pouvez simplement appliquer une teinte et un vernis. Attention, les teintes sont des produits intermédiaires qui appellent toujours un film protecteur ensuite, comme un vernis ou une cire. Si vous souhaitez sauter une étape, libre à vous de choisir un vernis coloré. Un produit "2 en 1" très pratique, même si la couleur sera moins soutenue.



A décorer le bois tu apprendras


Si vous souhaitez créer des effets décoratifs, vous n'avez que l'embarras du choix. Vous pouvez ainsi choisir d'appliquer une simple peinture ou de l'embellir de frises ou motifs au pochoir. Mais vous pouvez aussi travailler les peintures pour créer des effets voulus. Certaines peintures et vernis décoratifs, qui s'appliquent en deux temps, permettent ainsi de créer un effet craquelé. Autre solution : créez des effets de matières en superposant deux peintures de couleur différente et en travaillant "dans le frais" la dernière, en réalisant des motifs à la brosse, au chiffon voire au papier journal... Les techniques de patine, qui visent à travailler les revêtements pour donner à vos meubles un air de "vécu", sont ainsi innombrables. Pour commencer, optez pour des cires et des patines à veillir vendus dans les magasins de bricolage aux environs de 10 euros. A vous de jouer !



Un film protecteur toujours tu passeras


Pour finir, passez un produit de finition. Suivant l'effet souhaité, appliquez de la cire au pinceau ou au chiffon, pour un résultat assez naturel ou un vernis, au pinceau, pour un fini satiné, brillant ou mat, selon le modèle choisi. Vous pouvez également choisir une lazure ou, depuis peu, des huiles. Celles-ci s'appliquent au chiffon pour un effet très naturel car elles sont quasiment invisibles. Pratiques, elles sont très faciles d'entretien puisqu'il suffit d'en rajouter directement sur le meuble dès que le besoin s'en fait sentir. Vous trouverez dans les magasins de bricolage des flacons d'un demi-litre à partir d'une dizaine d'euros (pour 8 à 12 m² de surface).


source: http://www.linternaute.com/

coeurducaire
Membre de Saphir
Membre de Saphir

Féminin
Nombre de messages : 770
Age : 38
Localisation : egypte
Date d'inscription : 12/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum