Tapisser : Un chantier bien organisé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Tapisser : Un chantier bien organisé

Message par piou le Mer 2 Fév - 16:46

Un chantier bien organisé


Le papier peint choisi, la durée et la difficulté du travail dépendent de l’état du mur sur lequel il sera posé et la configuration de la pièce.
Méthode et patience sont les secrets d’une réussite sans accrocs si vous êtes volontaire pour le travail de pose.

En plus des rouleaux et de la colle, la pose papier exige un minimum de matériel. SI vous ne voulez pas investir, il vous reste la solution de louer tout ou partie de l’indispensable ; certains grands magasins font des propositions intéressantes.

La panoplie du tapissier
Pour la mise en œuvre, vous aurez besoin :
  • D’une brosse et d’un seau, pour la colle
  • D’un mètre, pour mesurer les lés
  • D’une règle en fer plate, pour tracer les repères
  • D’une paire de longs ciseaux ou d’un cutter, pour la découpe
  • Un couteau de peintre est utile pour plaquer le papier au ras des plinthes et du plafond
  • Un escabeau est également indispensable pour travailler en hauteur
  • Une brosse large de tapissier est nécessaire pour maroufler le papier posé encoller sur le mur
  • Une roulette pour raccords qui permet de masquer les joints.
  • Enfin, une table à encoller offre la largeur idéale et se déplace facilement. Néanmoins, des tréteaux et une planche peuvent être suffisants dans certains cas.


La préparation des murs
Si, pour un papier peint, la préparation des fonds est moins délicate que pour la peinture, il convient toutefois de respecter certaines règles. Plus le papier est mince et lisse, plus il faut attacher de soin au traitement préalable du mur.
> Les murs neufs, bien secs (plâtres, ciment), n’ont pas besoin d’être enduits mais seulement encollés la veille à la brosse, avec la colle pour papier peint diluée ou avec une colle d’impression … Encollez ensuite normalement le papier, avant de la poser sur le mur.
> Les murs anciens. Sur un mur couvert d’une seule couche de papier peint ou de vinyle non dégradé, un simple dépoussiérage suffit avant la pose du nouveau papier. Sur un mur recouvert de plusieurs couches de papier peint superposées, tout devra être décollé pour mettre le mur à nu.
> Sur une peinture en bon état, lessivez et lissez sécher. Les peintures laquées, elles, nécessite un léger ponçage pour assurer une bonne adhésion.
> Sur une peinture en mauvais état, grattez ce qui se détache au couteau à enduire, lessivez, rebouchez et laissez bien sécher avant de poser le papier.

Le collage

Chaque colle assure un bon résultat, mais pour certains types de papier seulement.
Papier classique : prenez une colle à l’amidon ou une colle cellulosique pour les papiers légers et délicats.
Papiers vinyles, métalliques et japonais : choisissez une colle méthyl-cellulose à fort poissant, renforcée aux résines synthétiques, qui permet une très bonne adhésion.
Papiers épais, gaufrés ou pelables : employez une colle à l’amidon renforcée, qui leur assurera une bien meilleure tenue.
Papiers à relief, textiles contrecollés sur papiers : utilisez des colles vinyliques ou acryliques prêtes-à-l’emploi, qui s’appliquent sur le mur et non sur le papier.

Adaptez la colle au type de papier peint et conformez-vous aux prescriptions données au dos des rouleaux.


Les bons gestes
Toute pose commence à partir de la fenêtre vers le mur le plus éclairé : le panneau à droite de la fenêtre, puis le mur de droite, enfin celui du fond. Repartez à gauche de la fenêtre et finissez par le mur de gauche. Murs et fenêtres n’étant jamais parfaitement verticaux, l’idéale est de tracer, à l’aide d’un fil à plomb, une ligne verticale au crayon, à l’endroit où débutera le premier lé. Les lés sont ensuite préparés et coupés, mur par mur ; prévoyez 5 cm de marge en plus par sécurité et prenez soin d’indiquer au dos de chaque lé, par une flèche, le sens des motifs et l’ordre des numéros.

A savoir : L’ordre de passage
La peinture des plinthes et des boiseries doit être faite avant la pose du papier. De même, si vous voulez tapisser le plafond, c’est par lui qu’il faut commencer.

A savoir : Chasser les bulles
Ultime opération, le marouflage consiste à éliminer toutes les bulles d’air ou cloques en évitant de faire ressortir la colle aux joints, au moyen d’une brosse dure.


piou
Membre de Saphir
Membre de Saphir

Féminin
Nombre de messages : 896
Localisation : Près du Cap Blanc Nez
Date d'inscription : 27/09/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tapisser : Un chantier bien organisé

Message par Ancolies le Sam 5 Fév - 22:30

merci pour l'article

Ancolies
Admin

Masculin
Nombre de messages : 34228
Age : 35
Localisation : Hazebrouck (Nord)
Date d'inscription : 01/01/2009

http://www.deco-moderne-fr.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum