Les plantes dépolluantes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les plantes dépolluantes

Message par Agnès le Sam 21 Mar - 21:32


LES PLANTES DEPOLLUANTES

L'air de nos intérieurs est plus pollué qu'on ne l'imagine. Des études ont montré que certaines plantes aident à purifier et régénérer l'air ambiant. Quelles sont-elles ?

L'air des maisons est pollué à l'intérieur des bâtiments, l'air est généralement bien plus pollué qu'on ne le pense. Les matériaux employés pour la construction, ceux mis en oeuvre pour l'aménagement, ainsi que les produits d'entretien utilisés pour le nettoyage contiennent bien souvent des substances mauvaises pour la santé : Composés Organiques Volatils et autres composants chimiques (benzène, formaldéhyde, toluène, xylène...).

Ces composés chimiques sont présents dans des matériaux comme les PVC, contreplaqués, les vernis, les résines, les colles... Les produits de traitement du bois (insecticides), les solvants d'entretien et produits ménagers... Les moquettes qui contiennent des solvants de colles très volatils.

Nos propres pollutions
Notre présence et nos activités amènent également leur lot de pollution :

Odeurs, micro-organismes, allergènes des animaux domestiques, bricolage ou nettoyage...

Les désodorisants à base de parfums de synthèse, que l'on trouve fréquemment dans les toilettes, sont nocifs

Bureaux
Bien sûr, ce qui vaut pour les maisons vaut pour les bureaux. Spécifiques à ces derniers, imprimantes et photocopieurs laser émettent de l'ozone, irritant pour les voies respiratoires et les muqueuses oculaires. Vite, des plantes vertes !

Des plantes contre les polluantsEn 1980, le Dr Bill Wolverton de la NASA a mené des études portant sur le recyclage de l’air dans les navettes spatiales. Ces premiers travaux permirent de découvrir que les plantes, êtres vivants qui se nourrissent et échangent avec le milieu extérieur, ont la capacité de dépolluer l’air de façon significative. Depuis, différentes recherches sont venues confirmer ses résultats.

En France, le programme Phyt'Air regroupe depuis décembre 2001 les recherches du CSTB (Centre Scientifique et Technique du Bâtiment) de Nantes et de la faculté de pharmacie de Lille. 3 plantes (chlorophytum, dracaena marginata et scindapsus aureus) et 3 polluants (toluène, monoxyde de carbone et formaldhéhyde) ont principalement été étudiés.

Ces études indiquent que les plantes absorbent les polluants principalement par les racines et par les feuilles. On n'exclut pas aujourd'hui une participation des micro-organismes présents dans le susbtrat.

Pas seulement les plantes
Bien entendu, les plantes ne peuvent à elles seules garantir un air pur ! Elles doivent venir accompagner une démarche plus globale, préventive (construire avec des techniques et matériaux plus sains) et curative (aération manuelle, notamment). Voir plus bas.

Quelques plantes d'intérieur pour dépolluer l’air de la maisonChaque plante ayant des capacités différentes à filtrer les éléments polluants, c'est en les associant que vous obtiendrez les meilleurs résultats. L'effet décoratif n'en sera que meilleur !

Voici une liste de quelques plantes d'intérieur, vertes ou fleuries, présentant des capacités de dépollution intéressantes.

Areca
Le palmier d'Arec (chrysalidocarpus lutescens) absorbe efficacement selon la NASA le xylène et le formaldhéhyde présents dans l'atmosphère. A conseiller pour les pièces fraîchement repeintes. Pas de soleil direct.

Anthurium
L'anthurium (anthurium andreanum) absorbe notamment l'ammoniac présent dans la cuisine. Il apprécie les ambiances humides et les sols contenant de la terre de bruyère. Brumisez régulièrement ses feuilles robustes et vernissées.

Azalée d’intérieur
L'azalée (rhododendron indicum) absorbe les vapeurs d’ammoniac des détergents pour sols, le xylène et le formaldhéhyde. Couverte entre septembre et mai de belles fleurs roses. Lumière indirecte à 18° C maximum durant la floraison.

Chlorophytum

Chlorophytum
... Ou phalangère, ou « plante araignée » (chlorophytum comosum). Effet dépolluant contre les solvants des peintures et des colles (toluène, formaldéhyde). Capte aussi le monoxyde de carbone et le xylène. Plante robuste et prolifique, parmi les plus appréciées des plantes d'intérieur.

Dracaena
Dracaena fragrans absorbe formaldéhyde et benzène (notamment celui dégagé par la fumée de cigarettes). Capte aussi xylène et trichloréthylène. Formé de troncs sur lesquels poussent les rosettes de feuilles, il s'avère idéal dans les chambres où ils poussera tout en hauteur.

Ficus
Appelé aussi "figuier pleureur", le ficus benjamina capte le formaldéhyde, le xylène et l'ammoniac. C'est un petit arbre élégant facile à conserver dans une pièce bien éclairée.

Fougère de Boston

Philodendron
Nephrolepis exaltata 'Bostonienis' fait partie des meilleures plantes dépolluantes. Absorbe très bin le formaldhéhyde et le xylène, en raison d'un cycle absorption / rejet d'eau assez important. Une belle fougère décorative, aux frondes retombantes, découpées et ondulées. A placer dans une pièce fraîche en lumière tamisée.

Lierre
Le lierre (hedera helix) filtre le formaldéhyde, le toluène, le trichoréthylène ainsi que le monoxyde de carbone dégagé par les appareils de chauffage. Cultivé en suspension, il peut être placé dans toutes les pièces de la maison : cuisine, salle de bains, chambre à coucher...

Philodendron
Le philo rouge (philodendron erubescens) est le plus efficace de la famille pour épurer l'air de son formaldhéhyde. Utile donc si le mobilier est formé de panneaux de particules. Se plait également dans l'humidité des salles de bain.

Pothos

Spathiphyllum
Le pothos (scindapsus aureus) absorbe vaillamment le monoxyde de carbone, mais également toluène, benzène, hexane et formaldhéhyde. Parfait pour un coin bricolage. Evitez la chambre des enfants : sa sève irrite la peau.

Spathiphyllum
La « fleur de lune » (spathiphyllum) est un dépolluant très efficace. Il absorbe quantité de composés organiques volatils contenus dans les colles, peintures, vernis et mastics utilisés en aménagement intérieur. Ses fleurs blanches ont le bon goût de s'épanouir presque toute l'année et il se contente de peu de lumière.

Beaucoup de plantes ?
On estime qu’une belle plante tous les 10 m² suffit à garder un air sain dans une maison de 2,50m de hauteur sous plafond.
Un air plus sainL'air intérieur s'avère donc nettement plus pollué que celui de l'extérieur, même en ville avec les gaz d'échappement !

Aérer très régulièrement les maisons est donc conseillé : une bonne ouverture de fenêtres chaque matin valant mieux à ce titre qu'une VMC (Ventilation Mécanique Contrôlée) mal réglée et pas entretenue... source de pollution !

Outre l'aération, veillez également à :

éviter de trop chauffer,

entretenir et nettoyer les systèmes d'aération,

utiliser des matériaux de construction écologiques,

privilégier les produits d'entretien respectant l'environnement.

Agnès
Membre D'Ambre
Membre D'Ambre

Féminin
Nombre de messages : 5879
Age : 96
Localisation : Entre Paris et le Centre
Date d'inscription : 22/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les plantes dépolluantes

Message par Ancolies le Dim 22 Mar - 9:49

super Agnès !!!!!!! j'avais justement l'intention de faire un sujet sur çà , mais manque de courage !! :respect: :respect: :respect:

Ancolies
Admin

Masculin
Nombre de messages : 34228
Age : 35
Localisation : Hazebrouck (Nord)
Date d'inscription : 01/01/2009

http://www.deco-moderne-fr.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les plantes dépolluantes

Message par Agnès le Dim 22 Mar - 10:02

J'ai les photos pour chaque plante citée, mais il faut que je vérifie si elles ne font pas déjà l'objet d'un topic précédent. Tu me dis ce que tu en penses :
mon idée : je ferais un seul topic pour toutes les mettre.

Agnès
Membre D'Ambre
Membre D'Ambre

Féminin
Nombre de messages : 5879
Age : 96
Localisation : Entre Paris et le Centre
Date d'inscription : 22/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les plantes dépolluantes

Message par Ancolies le Dim 22 Mar - 10:04

bah même si elle existe déjà, tu peux ajouter les photos sur ce topic après la présentation de chaque plante pour imager ton texte. 9à ne fera pas double emploi car çà ne traite pas du même sujet

A moins que tu veuilles faire un articles complet sur chacune d'elles ??? :angedemon:

Ancolies
Admin

Masculin
Nombre de messages : 34228
Age : 35
Localisation : Hazebrouck (Nord)
Date d'inscription : 01/01/2009

http://www.deco-moderne-fr.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les plantes dépolluantes

Message par millie le Dim 22 Mar - 10:05

ca pour un sujet c est un sujet.. bravo agnes :respect:
pour les photos ce serait mieux de les mettre a la suite ici non? comme ca apres l article hop les photos, et n oublie pas les noms savants...bien que j espere que tout le monde n est pas aussi nul que moi en botanique... lol!

millie
Membre de Porcelaine
Membre de Porcelaine

Féminin
Nombre de messages : 1960
Age : 62
Localisation : france
Date d'inscription : 22/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les plantes dépolluantes

Message par Ancolies le Dim 22 Mar - 10:06

t'inquiète Millie tu peux pas faire pire qu' Ellorie !!! :mdr: :mdr:

Ancolies
Admin

Masculin
Nombre de messages : 34228
Age : 35
Localisation : Hazebrouck (Nord)
Date d'inscription : 01/01/2009

http://www.deco-moderne-fr.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les plantes dépolluantes

Message par Opaline le Dim 22 Mar - 10:06

Ca serait super si tu ajoutes une photo à côté du non de chaque plante :amour: pas besoin d'aller chercher autre part à quoi ça ressemble...

:respect: :20/20: :merci:

Opaline
Membre de Cristal
Membre de Cristal

Féminin
Nombre de messages : 466
Age : 59
Localisation : calais
Date d'inscription : 13/01/2009

http://opalesims.free.fr/index.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les plantes dépolluantes

Message par millie le Dim 22 Mar - 10:15

Ancolies a écrit:t'inquiète Millie tu peux pas faire pire qu' Ellorie !!! :mdr: :mdr:
bon alors si il n y a pas que moi...je moins honte,
c est pour cela que je trouve cet article super interessant...avec le temps peut etre...je vais m améliorer.. lol!
moi ce que j aime en fait ce sont les grandes plantes...bien verte, mais elles m aiment pas trop..j ai trop d ecart de temperatures chez moi...et ca elles aiments pas du tout..
donc nous faisons sans !

millie
Membre de Porcelaine
Membre de Porcelaine

Féminin
Nombre de messages : 1960
Age : 62
Localisation : france
Date d'inscription : 22/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les plantes dépolluantes

Message par Agnès le Dim 22 Mar - 10:19

Merci de votre attention : mes sauvegardes au sujet de toutes ces plantes sont très explicites, (photo et une vingtaine de lignes par plante) :
j'ai un peu peur que si je mets tout dans la même fenêtre en rééditant, le fofo ne l'accepte pas.
Donc, effectivement, je vais mettre tout dans ce topic, après la dernière intervention, deux ou trois plantes par fenêtre.
J'attends le O.K. du chef ......................................................................










(j'attends toujours le O.K. du chef :mdr: :mdr: :mdr: :mdr: :mdr: )

Agnès
Membre D'Ambre
Membre D'Ambre

Féminin
Nombre de messages : 5879
Age : 96
Localisation : Entre Paris et le Centre
Date d'inscription : 22/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les plantes dépolluantes

Message par Ancolies le Dim 22 Mar - 10:21

ok !!!!!!!!!!!

Ancolies
Admin

Masculin
Nombre de messages : 34228
Age : 35
Localisation : Hazebrouck (Nord)
Date d'inscription : 01/01/2009

http://www.deco-moderne-fr.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les plantes dépolluantes

Message par Agnès le Dim 22 Mar - 10:41

CHLOROPHYTUM

Nom commun:
Phalangium, phalangère, plante araignée
famille:
Liliacées
Origine:
Cette plante est originaire d'Afrique du Sud et fut introduite en Europe vers le milieu du XIXe siècle.

Signification : du latin : "plante verte".


Toxicite:
Plante peu toxique - mais peut provoquer des problèmes digestifs chez les chats
.
Description:
Les chlorophytums produisent des touffes de feuilles souples, lancéolées et arquées. En période de croissance, des stolons sortent d'entre les feuilles. Ils produisent des plantules qui émettent des racines dés qu'ils ont pris forme. Les stolons se recourbant vers la terre, les plantules s'enracinent naturellement quand elles sont en contact avec un substrat.

Cette espèce vit de nombreuses années.
floraison

Les chlorophytums produisent de petites fleurs en étoile, blanches, à 6 pétales au bout des stolons qui apparaissent en été. Elles sont éphémères, très rapidement remplacées par de petites plantules. Une jeune plante qui ne mesure que 10 cm peut déjà produire des hampes florales et de petites rosettes de feuilles. Pour les provoquer, on peut espacer les arrosages et laisser la plante sécher légèrement pour la stimuler.
Croissance

Les chlorophytums atteignent généralement 25 cm de hauteur. Les feuilles mesurent de 30 à 60 cm et les stolons, de 40 à 60 cm. Les plantes forment rapidement de fortes masses de feuilles.
utilisation

Cette plante est particulièrement décorative quand les stolons retombent de tous les côtés. On aura donc intérêt à surélever le pot. Ce sont également de très gracieuses plantes à suspendre. Etant donné sa propension à former de très fortes masses de verdure en prenant de l'âge, il est aussi intéressant de cultiver cette plante dans de très grands bacs pouvant servir de séparations dans une pièce.
Soins

Le chlorophytum exige une pleine lumière pour conserver un feuillage vivement panaché. Un peu d'ensoleillement lui fera même du bien, surtout en hiver. Par contre, éviter les fortes insolations du soleil de midi en été, qui pourraient brûler les feuilles.

Supprimez les feuilles mortes. Avec des ciseaux, enlevez les parties abîmées sans couper la partie saine. Si les pointes des feuilles brunissent, coupez au ras du tissu sain sans l'entailler. Nettoyez régulièrement les feuilles en les vaporisant partout, avec de l'eau tiède et à une distance de 15 cm.

Les températures habituelles d'une habitation conviennent toute l'année, 18°C étant une température idéale. Au-delà, bassinez de temps en temps la plante pour lui procurer un peu de fraîcheur. En hiver, la plante peut supporter des baisses de températures mais ne pas l'exposer au-dessous de 7°C.

Durant la période de croissance, arrosez généreusement pour que le compost soit toujours humide mais non complètement détrempé. Ne laissez pas d'eau stagner dans la soucoupe. Cette plante étant très résistante, une sécheresse accidentelle ne la mettra pas en danger mais ternira le feuillage et pourra faire brunir définitivement les pointes des feuilles. Elle récupèrera très vite quand on reprendra des arrosages réguliers. Du mois d'octobre au mois de mars, arrosez moins, de manière à bien humidifier le mélange à chaque arrosage mais en le laissant sécher sur quelques centimètres entre chaque nouvel apport. Adaptez toutefois les arrosages aux températures ambiantes. Il est bien évident qu'un hivernage à la fraîcheur donnera lieu à des arrosages beaucoup plus parcimonieux qu'à la chaleur.

Effectuez un apport d'engrais liquide ordinaire tous les 15 jours de juin à septembre seulement pour les jeunes plantes n'ayant pas émis de stolons. Celles qui en ont produit auront besoin d'engrais toute l'année.

Effectuez de préférence le rempotage en mars ou en avril, mais il peut arriver qu'on ait à rempoter un chlorophytum n'importe quand dans l'année. Il faut prévoir beaucoup d'espace aux racines tubéreuses que produit la plante. La motte doit s'arrêter à 2,5 cm du bord du pot. On rempotera la plante quand les racines auront soulevé le mélange jusqu'au bord et qu'il ne sera plus possible d'arroser dans de bonnes conditions. Utilisez un compost à base de terreau. Un mélange de terreau et de terre franche donne également de bons résultats.



EPIPREMMUM

Lierre doré, arum grimpant, pothos
famille:
Aracées
Origine:
La plante est originaire des îles Salomon.
Toxicite:
Plante très toxique. Attention aux jeunes enfants et aux animaux.

Description:
Tout d'abord, cette plante est connue sous de nombreux noms différents : Rhaphidophora, scindapsus ou pothos.



Ce genre regroupe des plantes grimpantes apparentées aux philodendrons. Dans leur habitat naturel, les épipremmums grimpent très haut le long des troncs et des branches d'arbre en y accrochant leurs racines aériennes charnues. Leurs feuilles cordiformes et alternes ont un limbe coriace et généralement luisant. Les pétioles qui les portent ont entre 5 et 8 cm. La plante présente l'intérêt de ne perdre aucune des ses feuilles en grandisssant.

L'épipremmum vit de nombreuses années et devient même de plus en plus beau au fur et à mesure qu'il vieillit. Une plante âgée produit en effet des feuilles plus grandes, plus vigoureuses et plus décorative qu'une jeune plante.
floraison
Cultivée en intérieur, cette plante ne fleurira jamais.
Croissance
En intérieur, chaque pousse principale peu croître de 30 à 45 cm par an. La plante pourra atteindre une hauteur de 1,20 à 1,80 m.
utilisation
Sous réserve d'un bon drainage, cette plante s'accommode bien de la présence d'autres plantes vertes dans un bac. On peut également l'utiliser pour ramper le long d'une étagère, d'une fenêtre ou d'un support quelconque. Elle peut aussi être suspendue au plafond ou meubler la base de plantes plus hautes. On achète souvent les épipremmums attachés à un tuteur de mousse.
Soins
L'aspect de la plante dépend beaucoup de la quantité de lumière qu'elle reçoit. Elle peut pousser à l'ombre aussi bien qu'en pleine lumière, mais elle perdra son panachage si la lumière est faible. Un peu de soleil dans la journée accentuera les marbrures, mais n'exposez pas la plante aux rayons brûlants du soleil de midi en été.
L'épipremmum se plaît partout et n'est pas difficile. Évitez-lui les courants d'air. Si la plante se dégarnit à la base, ce qui est rare, ou qu'elle est trop développée, rabattez les tiges au printemps.
La température habituelle d'une habitation convient très bien en été. En hiver, une période de repos à des températures plus fraîches est bénéfique à la plante. Une température moyenne de 15°C est idéale. Ne pas exposer la plante à moins de 10°C. Si la plante doit rester dans une pièce chaude en hiver, augmenter l'humidité en cultivant au-dessus d'un récipient d'eau rempli de billes d'argiles ou de gravillons.
Il faut éviter les excès d'eau que la plante ne supporte pas. En période de croissance, laissez le mélange sécher en surface entre chaque arrosage. En hiver, empêchez seulement le mélange de s'assécher totalement.
Effectuez un apport d'engrais ordinaire liquide une fois par mois en période de croissance.
Un compost à base de terreau du commerce convient très bien. Rempoter tous les printemps jusqu'à ce que la plante loge dans un pot de 2 cm. Ensuite, surfacez simplement le mélange.


A suivre....

Agnès
Membre D'Ambre
Membre D'Ambre

Féminin
Nombre de messages : 5879
Age : 96
Localisation : Entre Paris et le Centre
Date d'inscription : 22/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les plantes dépolluantes

Message par Opaline le Dim 22 Mar - 10:56

Agnès, peux tu ajouter l'action dépolluante de la plante et dans la pièce où il faut la mettre ?

:merci: :amour:

Opaline
Membre de Cristal
Membre de Cristal

Féminin
Nombre de messages : 466
Age : 59
Localisation : calais
Date d'inscription : 13/01/2009

http://opalesims.free.fr/index.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les plantes dépolluantes

Message par Ellorie le Dim 22 Mar - 11:05

Ancolies a écrit:t'inquiète Millie tu peux pas faire pire qu' Ellorie !!! :mdr: :mdr:

Hé ho, ça suffit hein ! c'est pas moi qui suis nulle, c'est les plantes qui n'aiment pas la Bretagnie ! et puis je m'améliore, certaines plantes ont plus de 2 ans !! :mdr:

Ellorie
Membre De Velours
Membre De Velours

Féminin
Nombre de messages : 2636
Age : 40
Localisation : France
Date d'inscription : 02/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les plantes dépolluantes

Message par Ancolies le Dim 22 Mar - 11:11

WOawwwwwwwwwwwww !!!!!!! c'est des fausses ???............. :mdr:

Ancolies
Admin

Masculin
Nombre de messages : 34228
Age : 35
Localisation : Hazebrouck (Nord)
Date d'inscription : 01/01/2009

http://www.deco-moderne-fr.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les plantes dépolluantes

Message par Agnès le Dim 22 Mar - 11:47

J'ai un peu peur que trop d'informations ne tuent l'information

l'environnement, d'un produit potentiellement toxique ou de nature à perturber le fonctionnement de la flore et de la faune.
Par extension : Toute forme de nuisance d'origine physique ou non (la pollution acoustique).

Comme nous le savons aujourd'hui, nos intérieurs sont pollués, même si nous savons construire des maisons "écolos".
Dans ces nouvelles constructions, il ne faudrait donc avoir ni téléviseur, ni ordinateur, ni micro-ondes, ni produits industriels d'entretien, ni rouleaux de papier toilette ou papier de cuisine, ni même faire nettoyer nos vêtements au pressing car ils reviennent chargés de restes de produits indésirables et la liste est encore très très longue.

Les principaux polluants sont : le formaldéhyde ou formol, le monoxyde de carbone, le trichlorétylène, le xylène, le benzène, l'ammoniaque, les toluènes et le PCP ou pentachlorophénol, divers allergènes et les ondes électromagnétiques du téléviseur, ordinateur, micro-ondes, radio-réveil, etc.


Pour lutter contre ces polluants qui nous entourent et que nous respirons, il est nécessaire :
- chaque jour, d'aérer sa maison en ouvrant portes et fenêtres pendant 10 minutes :
- contrôler et nettoyer, une fois par an, la VMC (Ventilation Mécanique Contrôlée).
- si vous avez une ventilation naturelle : nettoyez les grilles d'aération une fois par an, ne jamais les obturer.


Et pour parfaire la dépollution, nous aurons besoin de certaines plantes qui ont le mérite d'assainir et d'embellir notre intérieur.

Car contrairement aux idées reçues, il n'y a pas d'inconvénient à avoir des plantes dans une chambre car celles-ci produisent de l'oxygène en quantité beaucoup plus importante que le gaz carbonique rejeté.

plantes dépolluantes
La nature est là qui vient à notre secours

Sans le savoir peut-être, vous avez déjà, chez vous, quelques plantes utiles pour purifier l'atmosphère.
En effet, ces plantes, dites plantes dépolluantes ont la particularité de retenir et de synthétiser les poisons de l'air, des murs, des sols, des peintures, des moquettes, du bois des meubles. Les poisons sont partout.
Les polluants sont absorbés par leurs feuilles, puis via leurs racines sont transformés en produits organiques par leurs bactéries.
De plus, les plantes, par transpiration, émettent de la vapeur d'eau et améliorent ainsi le taux d'humidité de nos intérieurs.
Le chlorophytum est une des meilleures plantes à placer partout dans la maison.
N'hésitez pas à mettre une de ces plantes dans la chambre à coucher, car elles produisent plus d'oxygène qu'elles ne rejettent de gaz carbonique. Comptez 1 plante pour 10 m2.

Ces polluants viennent des appareils de chauffage, des colles et peintures, des vernis ou des détergents que nous utilisons plus ou moins régulièrement dans nos maisons ou appartements. Les plantes avec leur feuillage fixent les polluants, les rejettent dans la terre par leurs racines alors que le feuillage diffuse de l'oxygène. Les bactéries se trouvant dans la terre du pot neutralisent les polluants.Pour humidifier l'air :
Nos modes de vie actuels (climatisation, isolation quasi hermétique de nos habitations,...) nous poussent à vivre au quotidien dans des lieux où l'humidité tend à se faire rare. Il faut alors privilégier les plantes émettant de la vapeur d'eau tel que le dieffenbachia, le gerbera et le pothos. La fougère permet aussi d'humidifier l'air et de lutter contre l'élasticité statique.
Pour lutter contre l'odeur du tabac :
Votre entourage fume et l'air de votre intérieur s'en ressent, installez dans les pièces communes des plantes qui captent entre autre le benzène de la fumée. Parmi les plus efficaces, on trouve le lierre, le sanséviera, le dracaena (toutes les variétés), le philodendron, l'azalée et le chlorophytum.
Pour lutter contre la formaldéhyde :
Le formaldéhyde est un conservateur que l'on trouve très fréquemment dans les produits qui nous entourent. IL est présent dans la fumée de tabac, dans la fumée s'échapant des poêles à bois, dans les meubles et armoires, dans les tissus (rideau, draps, vêtements), dans les produits ménagers et autres produits d'usage courant (laques, colles, vernis à ongle, peintures,...). Pour capturer ce polluant, placer un ficus (toutes variétés), un lierre, un philodendron scandens (pothos), un kentia (palmier), un phoenix roebelenii, un dracaena fragans ou un aglaonema dans votre séjour.
Pour lutter contre l'ammoniac :
L'ammoniac est présent dans de nombreux nettoyants ménagers. Il peut entraîner des irritations des voix respiratoires. L'azalée et le palmier à cannes ont le don de piéger les petites particules d'ammoniac. Ces végétzux aiment la lumière indirecte, ils conviennent donc dans les salles de bains et les cuisines. L'anthurium, le lierre, le ficus agissent également contre l'ammoniac, placer les dans votre séjour ou votre cuisine.
Pour lutter contre les odeurs de peinture :
Le chrysanthème ou les philodendrons sont de bons dépolluants de trichloréthylène, substance utilisée dans les peintures et les solvants. Placer les dans les pièces fraîchement repeintes.
Les plantes au spectre dépolluant large :
Certaines plantes cumulent les effets dépolluants et humidifient l'air. Notamment le spathiphyllum, le schefflera, la fougère de boston (nephrolepis exaltata) et l'areca dypsis lutescens.
Ces plantes sont à placer partout.

Agnès
Membre D'Ambre
Membre D'Ambre

Féminin
Nombre de messages : 5879
Age : 96
Localisation : Entre Paris et le Centre
Date d'inscription : 22/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les plantes dépolluantes

Message par Ellorie le Dim 22 Mar - 14:44

Ancolies a écrit:WOawwwwwwwwwwwww !!!!!!! c'est des fausses ???............. :mdr:

Même pas, sauf si le marchand m'a trompée !

PS : :vilain:

Ellorie
Membre De Velours
Membre De Velours

Féminin
Nombre de messages : 2636
Age : 40
Localisation : France
Date d'inscription : 02/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les plantes dépolluantes

Message par Valentine le Dim 22 Mar - 15:42

Merci pour ce sujet, :amour:

j'avais déjà lu, mais jamais retenu !!

Super intéressant, pour la première fois de ma vie, j'ai la bonne lumière dans ma nouvelle "bicoque"

Valentine
Membre de Saphir
Membre de Saphir

Féminin
Nombre de messages : 519
Age : 65
Localisation : Ardèche
Date d'inscription : 16/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les plantes dépolluantes

Message par Poussinus le Dim 22 Mar - 16:19

très bonne idée ce sujet agnès et les photos aussi car on les repéréra bien mieux dans les magasins. moi j'ai déjà des lierres. je ne savais pas pour l'arreca tu me l'apprends. EN parlant de lierre il y en a de trsè beaux en ce moment au paradis desjardins. j'en ai acheté un à 2.99 et ses branches tombent sur près de 60 cm....uen affaire je pense car étant une fan du lierre je regarde souvent le prix.

Poussinus
Membre de perle
Membre de perle

Féminin
Nombre de messages : 4473
Age : 38
Localisation : seine maritime
Date d'inscription : 14/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les plantes dépolluantes

Message par Agnès le Dim 22 Mar - 18:04

SUITE DES PLANTES

ANTHURIUM

Flamant rose, langue de feu
famille:
Aracées
Origine:
Plante originaire du Costa Rica et du Guatemala.
Signification du nom : du grec anthos : fleur et oura : queue.
Toxicite:
Plante très toxique par ingestion et par contact. La sève et les jeunes feuilles étant les plus dangereuses. Attention aux jeunes enfants et aux animaux dont les tortues terrestres.


Description:
Les feuilles de ces plantes tropicales sont assez grandes : de 20 à 25 cm de long sur 8 de large. Elles sont en forme de c½ur, pointues, un peu retombantes et vert sombre. Elles émergent d'une souche rhizomateuse. Le système radiculaire est assez peu développé. Le genre anthurium est cultivé en général pour la grande valeur ornementale de la floraison et pour sa durée exceptionnelle. Cette inflorescence extrêmement colorée se compose d'une grande spathe entourant un spadice mince et recourbé.

A l'état naturel, le genre comprend des espèces terrestres et des espèces épiphytes (qui croissent sur les arbres).

Cette plante persistante dure quasiment indéfiniment si les conditions de culture lui conviennent..
floraison
La plante fleurit généralement pendant l'été mais cultivée dans des conditions idéales, elle peut fleurir à n'importe quel moment de l'année. L'inflorescence peut durer jusqu'à huit semaines ou plus. Elle est inodore.
Croissance
L'anthurium atteint de 30 à 60 cm mais il existe également des variétés naines. La touffe peut être assez large, les feuilles ayant tendance à s'étaler à la lumière. La croissance est plutôt lente.
utilisation
En raison de leurs besoins en humidité, il est préférable de cultiver les anthuriums au milieu d'autres plantes d'où leurs inflorescences richement colorées se détacheront. De beaux cache-pots en cuivre, en terre ou en faïence les mettront parfaitement en valeur. A 'Crystallinum' sera plus à son aise dans une serre, une fenêtre-serre ou une vitrine car c'est vraiment une plante de chaleur humide.
Soins
Les anthuriums ont besoin d'une lumière constante, sans soleil direct. La proximité d'une fenêtre légèrement ombragée leur convient parfaitement.
L'anthurium est exigeant. Il ne donnera aucune fleur si il est trop arrosé en hiver, si il manque d'engrais ou si la luminosité est trop faible. Ces plantes sont également friandes d'humidité et elles demandent des bassinages réguliers. Elles gagnent à être cultivées sur une cuvette remplie de cailloux humides. On doit souvent nettoyer les feuilles des espèces à feuilles coriaces avec une éponge humide. Les feuilles jaunies et les fleurs fanées seront sectionnées à la base.

Les inflorescences parfois trop lourdes doivent être tuteurées.
Ces plantes croissent mieux lorsqu'on les maintient à une température constante comprise entre 18 et 21° à condition que l'humidité reste élevée. En hiver, la température peut éventuellement être descendue à 15° mais pas au-dessous de 13°.
En été, la plante exige beaucoup d'eau. Arroser abondamment pour conserver au mélange toute son humidité. Utiliser de l'eau tiède. Il est à noter que les anthuriums passent pour être des plantes exigeant de l'eau adoucie alors que la plupart des variétés et hybrides supportent très bien l'eau calcaire du robinet du moment qu'elle ne soit pas trop dure. Pendant la période de repos, laisser le mélange se dessécher sur quelques centimètres avant d'arroser de nouveau.
Apporter de l'engrais liquide ordinaire tous les 15 jours pendant la période de croissance. Cesser tout apport durant la période de repos.
Rempoter les jeunes plantes chaque printemps et les plantes plus âgées tous les 2 ou 3 ans. Utiliser un mélange comportant un volume égal de tourbe ligneuse, de terreau de feuilles et de sable. Ajoutez au mélange un peu de charbon de bois pillé. Garnir le fond des contenants d'une bonne couche de drainage (tessons de pots). Les anthuriums n'auront guère besoin de pots supérieurs à 15 cm. Lors du rempotage, la base de la plante doit être bien dégagée de la surface du compost car si elle se trouvait enterrée, elle pourrait pourrir.

Agnès
Membre D'Ambre
Membre D'Ambre

Féminin
Nombre de messages : 5879
Age : 96
Localisation : Entre Paris et le Centre
Date d'inscription : 22/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les plantes dépolluantes

Message par Agnès le Dim 22 Mar - 18:10


ARECA




Palmier d'arec
Chrysalidocarpus lutescens
Areca, Chrysalidocarpus lutescens
Famille:
Arécacées, Palmiers
Origine:
Madagascar,
Période de floraison:
été
Couleur des fleurs:
jaune
Exposition:
lumière très vive
Type de sol:
terreau, léger, bien drainé
Acidité du sol:
neutre
Humidité du sol:
légérement humide
Utilisation:
à l'intérieur en bac, serre chaude, véranda
Hauteur:
de 2 à 10 m
Type de plante:
palmier
Type de végétation:
vivace
Type de feuillage:
persistant
Rusticité:
15°C minimum en hiver, 10 à 20°C toute l'année
Plantation, rempotage:
printemps
Méthode de multiplication:
semis au chaud au printemps
Taille:
pas de taille nécessaire
Espèces, variétés intéressantes:
Le genre comprend environ 20 espèces
Maladies et insectes nuisibles:
les araignées rouges en culture intérieure
Toxicité:
-

L'Aréca, aréquier ou bien encore le palmier d'Arec est un palmier aux longues feuilles arquées et très découpées. Jusqu'à 6 mètres dans la nature mais en intérieur son développement sera plus lent. C'est néanmoins une grande plante verte qui sera du plus bel effet dans un salon dans un coin lumineux.

D'origine tropicale, l'Aréca apprécie les ambiances humides. Vaporisez son feuillage régulièrement et posez votre pot sur une soucoupe plein d'eau et remplit de billes d'argiles. Maintenez la terre humide mais pas détrempée. Un bon drainage en fond de pot est donc nécessaire.

Ajoutez de l'engrais pour plantes vertes à l'eau d'arrosage de votre Aréca tous les quinze jours pendant la période de végétation.

Agnès
Membre D'Ambre
Membre D'Ambre

Féminin
Nombre de messages : 5879
Age : 96
Localisation : Entre Paris et le Centre
Date d'inscription : 22/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les plantes dépolluantes

Message par Agnès le Dim 22 Mar - 18:23


Faux zamia
Zamioculcas zamiifolia




Famille:
Aracées
Origine:
Zanzibar, Tanzanie
Période de floraison:
toute l'année, difficile à obtenir
Couleur des fleurs:
spathe jaune-brun
Exposition:
lumière, lumière faible acceptée
Type de sol:
terreau
Acidité du sol:
neutre
Humidité du sol:
normal
Utilisation:
plante verte d'intérieur
Hauteur:
jusqu'à 1 m
Type de plante:
plante verte
Type de végétation:
vivace
Type de feuillage:
persistant
Rusticité:
18°C toute l'année
Plantation, rempotage:
printemps
Méthode de multiplication:
semis, bouturage de tige dans un substrat humide, bouturage dans l'eau possible
Taille:
-
Espèces, variétés intéressantes:
espèce type
Maladies et insectes nuisibles:
résistant aux insectes et aux maladies
Toxicité:
-

Le Zamioculcas est une plante récente dans nos jardineries qui est d'origine tropicale. Cette plante est intéressante pour son feuillage en palmes original et ses feuilles vernies. Le développement du feuillage démarre d'une souche rhizomateuse qui sert de réserve à la plante en cas de sécheresse.

Le Zamioculcas se cultive bien en intérieur. C'est pendant la belle saison que se développent de nouvelles palmes à partir de la souche. C'est une plante qui supporte une faible luminosité et qui demande qu'un faible arrosage (laissez le substrat sécher entre deux arrosages). Elle est également résistante aux insectes. Un excès d'arrosage provoque un ramollissement des tiges qui retombent. Ajoutez de l'engrais à l'eau d'arrosage pendant la période de végétation.

Pendant la période hivernale, diminuez la fréquence des arrosages d'une fois par semaine à tous les quinze jours environ. Ne laissez pas d'eau stagner dans la soucoupe sous le pot. Le Zamioculcas peut perdre quelques feuilles lorsque la température devient trop fraîche ou en cas d'excès d'arrosage. En puisant dans ses réserves il peut redémarrer à la belle saison.

Pour conserver un beau feuillage vert brillant, nettoyez les feuilles du Zamioculcas à l'aide d'une éponge humide.


Je la recommande même à celles et ceux qui disent ne pas garder une plante verte : en principe : increvable, même dans une pièce sombre.

Agnès
Membre D'Ambre
Membre D'Ambre

Féminin
Nombre de messages : 5879
Age : 96
Localisation : Entre Paris et le Centre
Date d'inscription : 22/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les plantes dépolluantes

Message par Agnès le Lun 23 Mar - 9:33

Je reviens

Agnès
Membre D'Ambre
Membre D'Ambre

Féminin
Nombre de messages : 5879
Age : 96
Localisation : Entre Paris et le Centre
Date d'inscription : 22/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les plantes dépolluantes

Message par Ancolies le Lun 23 Mar - 10:01

que de lecture !!! très enrichissant !! merci agnès

Ancolies
Admin

Masculin
Nombre de messages : 34228
Age : 35
Localisation : Hazebrouck (Nord)
Date d'inscription : 01/01/2009

http://www.deco-moderne-fr.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les plantes dépolluantes

Message par Agnès le Lun 23 Mar - 10:32

Merci Ancolies : en principe les plantes que je mets, sont celles à qui je suis fidèle depuis..... et elles me le rendent bien.

J'y retourne

Agnès
Membre D'Ambre
Membre D'Ambre

Féminin
Nombre de messages : 5879
Age : 96
Localisation : Entre Paris et le Centre
Date d'inscription : 22/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les plantes dépolluantes

Message par snoopy le Dim 19 Avr - 22:11

Bon bah je me suis jamais trop intéressé au plante dépolluante, mais je vois que je suis bien organisé : un ficus est déja dans la salle à manger (avec le pachira, spatyphillum, fougère nid d'oiseau, palmier nain, ...) et j'ai un gros bac dans le salon avec 2 spatyphyllum et du lierre lol!

Le hasard fait bien les choses...

snoopy
Membre de perle
Membre de perle

Masculin
Nombre de messages : 4683
Age : 37
Localisation : entre rouen et le havre
Date d'inscription : 08/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les plantes dépolluantes

Message par snoopy le Lun 20 Avr - 12:14

Voilà mon bac dépolluant lol!


snoopy
Membre de perle
Membre de perle

Masculin
Nombre de messages : 4683
Age : 37
Localisation : entre rouen et le havre
Date d'inscription : 08/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les plantes dépolluantes

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 8:41


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum